Et c'est là que tu te rends compte que tu n'as parfois aucun moyen d'échapper à l'humiliation intérieure ultime qu'est celle ressentie lorsque tu dois te soumettre aux petites gens les plus extrêmes.
Ces personnages qui, comme des légendes urbaines, sont tapies dans l'ombre avec leur esquisse de morceau de cerveau suffisant pour t'entuber, et leurs doigts noirs..
Mon ego souffre, mais je ne suis pas mécano..